Nos Recherches

Systèmes de production durables de bananes et plantains

a.  Etudier le fonctionnement des agro systèmes en fonction des niveaux de fertilité du sol

  • Déterminer les besoins et la réponse à la fertilisation du bananier au cours des différentes phases de croissance, en fonction des variétés et des conditions de stress divers;
  • Evaluer les compétitions déterminantes dans le fonctionnement des systèmes plurispécifiques, les associations, etc;
  • Concevoir, évaluer et proposer des alternatives à une fertilisation chimique dans le cadre des systèmes de culture bananiers monospécifiques, type banane dessert ou plantain intensif (engrais organiques, cultures associées pompes, cultures associées de type légumineuses, cultures associées à forte restitution de biomasse etc;
  • Concevoir, évaluer et valider des outils d’analyse et de simulation des systèmes complexes (systèmes plurispécifiques) pour préconiser de nouvelles approches agronomiques.

b. Concevoir et évaluer de façon participative des systèmes de culture innovants adaptés aux contextes agro écologiques et les stratégies de lutte contre les bioagresseurs d’importance économique

  • Intégrer les connaissances issues de l’activité précédente et ainsi que celles sur les bio-agresseurs dans un modèle de conception et de simulation des systèmes de culture innovants (matériel sain-jachère, diverses associations et rotations, gestion spatiale du peuplement etc.);
  • Proposer et tester des itinéraires innovants sur la base des résultats obtenus, tout en intégrant ceux sur l’évolution de la fertilité;
  • Déterminer des référentiels technico-économiques de production de la banane plantain pour la sous-région AOC;
  • Définir les stratégies de lutte ayant des effets environnementaux très réduits, tout en permettant un contrôle optimal des bio-agresseurs dans les plantations bananières de type industriel;
  • Assurer le contrôle des bio-agresseurs des productions des plantains pour le compte des programmes en cours en Afrique Centrale (CAAPP, PRFP, PRODIAG) et en Afrique Occidentale (WAAPP);
  • Concevoir des méthodes d’intensification écologique, alliant une lutte chimique raisonnée (vs lutte chimique systématique) et des méthodes de lutte alternatives comme les méthodes biologiques (ITK, piégeage, manipulation des réseaux trophiques par une modification des systèmes de cultures…)

c.  Evaluer les itinéraires techniques permettant la meilleure expression des nouveaux hybrides dans différents systèmes de culture

  • Evaluer le comportement et les performances de l’hybride dans différents systèmes de culture intéressants, susceptibles d’être transférés dans le milieu paysan;
  • Déterminer les limites d’expression du rendement de l’hybride dans les différents contextes écologiques de production du plantain et sous des programmes de fertilisation appropriés;
  • Consolider le package technique de l’hybride par l’apport des paramètres agronomiques compatibles avec les pratiques, les itinéraires technique, et les usages

d. Etudier la biologie et la répartition des bioagresseurs dans les différentes zones agro écologiques et des systèmes de culture

  • Inventorier les bio-agresseurs associés aux bananiers pour déterminer les différents genres et espèces ainsi que leur fréquence et leur abondance;
  • Etudier les traits de vie des bio-agresseurs pour évaluer leur pathogénie et la sensibilité des bananiers (screening des nouveaux hybrides vis-à-vis des bio-agresseurs);
  • Etudier la dynamique des populations pour caractériser l’influence du milieu qui est un élément déterminant sur la répartition et le comportement des agents pathogènes;
  • Caractériser les bio-agresseurs selon la diversité des systèmes de culture existants : corrélation entre niveau d’intensification et niveau de régulation naturelle des bio-agresseurs, étude des réseaux trophiques.

e.  Mettre à niveau approprié les infrastructures de recherche

  • Réhabiliter les infrastructures existantes et renforcer les capacités infrastructurelles de recherche par la construction de nouveaux bâtiments;
  • Mettre en place un service de premier degré d’entretien et de maintenance d’équipements et infrastructures.